Biographie

Dorian Gheorghilas est né en Moldavie, grandit dans une famille d'artistes. Il commence la flûte de Pan à 6 ans. À 18 ans, fait exceptionnel, il est le premier flûtiste de Pan en Moldavie à être invité comme soliste, par l'Orchestre Nationale Philarmonique de Moldavie. Au programme : Concerto en ré majeur pour flûte traversière et orchestre de W.A. Mozart K. 314. Plus tard en 1999, il est réinvité pour jouer le concerto en do majeur pour flûte traversière, harpe et orchestre de W.A. Mozart KV 299, sous la baguette de Valentin Doni.

Dorian Gheorghilas obtient son diplôme d'interprète, soliste et professeur de flûte de Pan à l'Université des Arts "Grigore Muzicescu" à Chisinau en Moldavie. Spécialité : Art instrumental, composition et musicologie, avec les félicitations unanime de jury et une moyenne 9.5/10

Il est également lauréat de plusieurs concours nationaux et internationaux:

  • • 1er Prix au Concours National d'instruments au vent, musique classique et contemporaine
  • • 2ème Prix au Concours International des jeunes talents " Eugen Coca "
  • • 2ème Prix au Concours National de folklore "Constantin Brailoiu " en Roumanie à Brasov entre autres.


Il se produit régulièrement comme soliste avec l’orchestre « Volutes » (dir. Etienne Bardon) à Strasbourg et l'orchestre nationale de chambre de Moldavie, accompagné à orgue par Laurent Jochum, au cymbalum par Iurie Morar et Ludovit Kovac. Depuis l'âge de 12 ans, concertiste, puis au sein d'orchestres professionnelles de musique classique et traditionnelle en Moldavie. Participations ultérieures à de nombreux concours, concerts, et festivals en France, Allemagne, Suisse, Russie, Moldavie, et Roumanie. De nombreux enregistrements ont été réalisés.

En 2010 il est professeur de flûte de Pan à l’école de Musique « ARES » à Strasbourg ainsi qu'à l’école de musique d’Offenburg et Kehl en Allemagne. Dans la même année il est invité d'honneur au Conservatoire de Roubaix pour plusieurs concerts et master-classes, des rencontres pédagogiques concernant la flûte de Pan.

Pour lui, jouer est un art de vivre qui se ressent par son interprétation du beau et du vrai. C’est un enchaînement de sons et de vibrations de la divinité.




Dans un concert avec l'orchestre symphonique ( 1992 )




Les rencontres avec Gheorghe ZAMFIR à Chisinau, Moldova ( 1995 )